topblog Ivoire blogs

mercredi, 24 juillet 2013

Côte d'Ivoire : le HCR redonne le sourire aux enfants des milieux défavorisés

Abidjan (Côte d’Ivoire)
Le Haut commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (HCR) a initié depuis mardi une série de spectacles artistiques à Abidjan et dans certaines villes de l’intérieur du pays pour redonner le sourire aux enfants issus des milieux défavorisés et surtout victimes de la crise ivoirienne.
clownfb2.jpg


Le groupe artistique espagnol ‘'Clowns sans frontière'' a été chargé de produire des prestations pour égayer les enfants des communes d'Abidjan et de certaines villes de l'intérieur du pays.

Il s'agit pour le HCR, selon la responsable des Relations publiques et de l'Information publique, Lara Palmisano, de ‘'contribuer à la prise en charge psychosociale des enfants affectés par la crise et susciter la prise de conscience des adultes, des autorités et de la communauté humanitaire sur le respect des droits fondamentaux des enfants''.

La crise postélectorale qu'a connue la Côte d'Ivoire ayant rendu plus vulnérables les populations défavorisées, a profondément affecté les enfants de ces zones. Le HCR a voulu donc profiter de ces moments de vacances scolaires pour créer une saine émulation entre ces enfants à travers l'organisation de tels spectacles hilarants pour les détendre et les épanouir.

Des communes de la capitale économique telles que Yopougon, Abobo, et Koumassi qui ont été les plus touchées par cette crise sont les bénéficiaires de cette caravane qui se poursuit dans le Sud-Ouest de la Côte d'Ivoire, également théâtre de ces évènements postélectoraux.

L'apothéose de ces spectacles est prévue le lundi 29 juillet à Tabou (Sud-Ouest du pays), non loin de la frontière libérienne. L'objectif poursuivi est selon les promoteurs ‘'d'apporter le sourire aux enfants de la Côte d'Ivoire, qui n'ont pas été épargnés de la guerre survenue en 2011''.

A Koumassi, c'est le village Saint Jean Bosco qui a accueilli mardi ladite étape. Les enfants satisfaits de la prestation des ‘'clowns sans frontière'', ont réitéré aux initiateurs leur profonde gratitude pour leur ‘'avoir permis de passer un après-midi joyeux qui restera dans leur mémoire'', selon le porte parole qui se prénomme Yannick.

‘'L'objectif a été atteint'', s'est félicité le responsable du foyer Jean Bosco, le père Raphaël Coulibaly qui a souligné que ce foyer a en son sein les enfants de la rue, les démunis et autres cas sociaux.

Le foyer Marie Dominique qui est l'une des structures du village saint Jean Bosco, s'occupe des filles démunies notamment ‘'les filles rejetées par leur famille soit pour sorcellerie'' ou pour toute autre cause et ‘'des cas d'apatrides''.

La responsable de ce foyer, Sœur Tiziana Borsani a saisi le canal de l'APA pour lancer un appel aux bonnes volontés afin de mettre à la disposition de cette institution sociale et religieuse, des moyens complémentaires pour renforcer ses services et lui permettre d'exercer outre à Abidjan, dans les autres grandes villes de l'intérieur du pays.

Les prochaines étapes se déroulent mercredi à Yopougon et à Abobo respectivement à l'Ouest et au Nord d'Abidjan. La caravane est attendue vendredi à San-Pedro (340 km au Sud-Ouest d'Abidjan) et samedi à Grabo, au Sud du pays.

Ces ‘'clowns'' sont un groupe artistique qui se produit à travers les pays touchés par des crises et autres phénomènes qui affectent les enfants. Avant leur séjour en terre ivoirienne, ils se sont produits au Burkina Faso en novembre dernier.

SOURCE: APANEWS

Les commentaires sont fermés.