topblog Ivoire blogs

jeudi, 25 octobre 2012

Le chef de l'ONUCI invite les étudiants ivoiriens à prendre leur destin en main

Le représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies en Côte d’Ivoire, Bert Koënders a invité les étudiants ivoiriens à prendre leur destin en main, au cours d’une rencontre avec les étudiants de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, mercredi à l’amphithéâtre Lorougnon Guédé dudit établissement universitaire.bert koenders.jpg


"Dans ce nouveau contexte mondial, vous avez votre avenir en main. Avec toutes les richesses dont dispose l’Afrique, vous pouvez croire en votre avenir avec votre assurance", a lancé le patron de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), à l’endroit de la jeunesse estudiantine ivoirienne qu’il considère comme faisant partie des "décideurs de demain".

Il les a surtout exhortés à être des partisans et des promoteurs "des valeurs démocratiques basées sur la tolérance et le pardon", même s’il a reconnu que la réconciliation n’est pas du tout aisée, car, selon lui, plus d’une soixantaine d’années après la deuxième guerre mondiale, la réconciliation n’est pas encore totalement effective en Europe.

Au cours de cet entretien débat, Bert Koënders n’a pas manqué d’expliquer la dernière "résolution 2602" des Nations-Unies en juillet 2012, en insistant sur d’importants points du document notamment, "la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national et de l’Etat de droit, incluant une justice équitable" qu’il a jugée de condition sine qua non d’une réconciliation définitive, avec un "système de sécurité rassurant" inspirant la confiance de tous les ivoiriens.

"Le dialogue politique est très important, il faut se parler", a-t-il convié les hommes politiques ivoiriens, même s’il "c’est beaucoup plus facile de le dire que de le faire". Avant de les prier de "faire taire les armes".

Cette rencontre qui est une première, s’est déroulée en présence des autorités administrative et pédagogique de l’Université de Cocody et de la directrice générale de l’Enseignement Supérieur, représentant le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Cissé Bacongo.

La présidente dudit temple du savoir, Bakayoko Ly Ramata a profité de cette occasion pour solliciter auprès de l’Onuci, une quarantaine de véhicules qui serviront à renforcer les capacités de l’Université dans la locomotion des étudiants et des matériels lors de l’exécution des travaux pratiques.

Les commentaires sont fermés.