topblog Ivoire blogs

lundi, 08 octobre 2012

Des jeunes se donnent la main pour lutter contre le chômage en Côte d’Ivoire

Des jeunes, issus de plusieurs mouvements et d’ONG, ont décidé d’unir leurs forces pour affronter les défis du chômage et relancer le développement économique et social de la Côte d’Ivoire, lors d’une cérémonie organisée samedi, à Yopougon Ficgayo(Abidjan), pour disent-ils, signer une convention de partenariat consacrant la création d’organisation dénommée "le G20 de la Jeunesse ivoirienne", a constaté l’AIP sur place.koné Erick.jpg


"Le G20 est une structure qui est mise en place dans le cadre de la problématique de l’emploi jeune", a précisé le capitaine Koné Franck Erick, président du conseil d’administration de l’ONG Carped, l’une des 18 organisations que regroupe le "G20".

Pour les initiateurs de cette confédération de mouvements de jeunesse, "il est temps de faire le diagnostic du problème de l’emploi des jeunes par les jeunes eux même. C’est à eux que revient la recherche de solution à leur problème d’emploi, et non à personne d’autre; leur rôle à eux étant d’ouvrir les yeux à ces jeunes-là, afin qu’ils appréhendent ce qui est bien pour eux", a-t-il souligné.

Pour ces jeunes, "il faut toujours compter sur soi-même, les expressions telles que "Vieux père, voici ton fils", qui ne font pas avancer, n’honorent pas du tout les jeunes qui doivent bannir de leur langage, ces tics afin qu’ils comprennent que tous les gouvernements qui se succèdent ont tous des soucis. Et il est grand temps, pour la jeunesse, qu’elle n’attende pas d'action providentielle ou messianique de qui que ce soit pour prendre son destin en main", a renchéri le président de l'ong Bien-être des acteurs du transport de Côte d'Ivoire(BEATCI).

Le G20 se veut l’interlocuteur crédible des jeunes de Côte d’Ivoire d’auprès des autorités pour évoquer le problème de l’emploi et de la réinsertion des ex-combattants. Car, expliquent –ils, un jeune qui ne travaille pas un danger pour la sécurité publique". Ses actions doivent, selon eux, "favoriser l’éclosion d’une nouvelle jeunesse". Pour y parvenir, le G20 procédera par la mise sur pied de "projets communautaires et de groupements d’intérêt économique(GIE)".

Le G20 est une initiative de l’ong Challenge africain pour le renouveau des politiques économiques du développement (Carped). Cette organisation regrouperait une vingtaine de structures dont l'ong Bien-être des acteurs du transport de Côte d'Ivoire(Beatci), la Jeune chambre internationale, l’union nationale des artistes de Côte d'Ivoire, la fédération des mouvements patriotiques pour la paix, le congrès des jeunes du district d’Abidjan (CJDA), l’union de la jeunesse de Côte d’Ivoire et l’ong Uniforma.

Face aux multiples problèmes de l’emploi en Côte d’Ivoire, l’ong Carped a initié, le 27 juillet, des assises de toutes les structures de jeunesses au ministère des Affaires Etrangères autour du thème :"la problématique de l’emploi des jeunes et la réinsertion des ex-combattants", rappelle t-on.

Les commentaires sont fermés.