topblog Ivoire blogs

mercredi, 03 octobre 2012

Campagne 2012-2013 : Le prix du kg de cacao bord champ fixé à 725 FCFA

cacao1.jpgAbidjan, 02 oct (AIP)- Le gouvernement a fixé à 725 FCFA, le prix "garanti" du kg de cacao bord champ, a annoncé son porte-parole, le ministre Bruno Koné, ajoutant que l’ouverture officielle de la campagne 2012-2013 est prévue pour mercredi 3 octobre.


"L’ouverture officielle de la campagne 2012-2013 de commercialisation du café-cacao a été fixée ce mercredi 03 octobre et le chef de l’Etat a insisté sur le fait que ce prix soit garanti à tous", a annoncé Bruno Koné, au terme du Conseil des ministres tenu mardi au Palais présidentiel, au Plateau (Abidjan) que ce prix garanti va permettre aux producteurs de profiter de 60% de leur production, quand 22% reviendront aux intermédiaires et 18% à l’Etat.



Premier producteur mondial du cacao avec environ 1,5 million de T par an, la Côte d’Ivoire, dans les réformes de la filière, a décidé d’un prix stabilisé pour les producteurs. Les autorités ivoiriennes, à travers le Conseil café-cacao (CCC) a promis de "renforcer le contrôle sur la commercialisation intérieur du binôme café-cacao pour que cette mesure soit respectée", rappelle-t-on.



D’ailleurs, il est prévu une communication du ministre de l’Agriculture, Mamadou Sangafowa, qui livrera toutes les informations afférentes à la nouvelle campagne de commercialisation qui s’ouvre officiellement mercredi.



Par ailleurs au titre de l’année 2013, le gouvernement a adopté un projet de budget qui "s’équilibre en recette en dépenses à 3.814 milliards de FCFA", légèrement en hausse de 17% par rapport au budget de l’année 2012, a indiqué le porte-parole, estimant que "c’est la première fois depuis plus de 12 ans que le budget de la Côte d’Ivoire est adopté dans le temps et il passera devant le parlement pour être voté".



Dans ce budget, il est prévu "1.031 milliards de FCFA consacrés à l’investissement" et ces investissements permettront à "l’Etat ivoirien de créer des richesses, des emplois", a expliqué le ministre Koné Bruno.



Plusieurs autres mesures ont été prises, lors de ce conseil des ministres, notamment" un projet de loi autorisant le chef de l’Etat à ratifier le traité modifié de l’UEMOA", "la création d’un Fonds national de la jeunesse (FNJ)", "un projet de décret portant modification de l’Office ivoirien des sports scolaires et universitaires (OISSU) pour permettre à cette structure de jouer pleinement son rôle", "la sollicitation d’un budget additionnel pour la cantine scolaire dans la mesure où le Programme alimentaire mondial (Pam) se retire de cette opération, l’Etat de Côte d’Ivoire prend le relais".


Source AIP

Les commentaires sont fermés.