topblog Ivoire blogs

jeudi, 20 septembre 2012

Santé : La lutte contre l’onchocercose engagée à Ferkessédougou

Le ministère de la santé et de la lutte contre le sida a lancé mercredi, les activités de lutte contre l’onchocercose dans le district sanitaire de Ferkessédougou (Nord, région du Tchologo), au cours d’une cérémonie organisée à cet effet à la préfecture de Ferkessédougou.N'dri yoman.jpg


Cette activité est basée sur la communauté appelée " Traitement à l’ivermectine sous directive communautaire (TIDC) qui consiste à la distribution gratuite de l’ivermectine par des distributeurs bénévoles ou agents de santé communautaire (Asc)". Selon Yapi N’cho Léandre, représentant la directrice du PNLCé, "cette stratégie est purement communautaire. Ce n’est plus le personnel de santé qui assure la distribution, mais c’est la communauté elle-même".

"Mobiliser les populations à adhérer aux activités de lutte contre l’onchocercose, une maladie cécitante transmise à l’homme par la simulie, un moucheron vivant au bord des cours d’eau à courant rapide", tel était l’objectif de cette cérémonie organisée par le Programme National de Lutte contre la Cécité (Pnlcé).

Pour Dr Djro Agba Aimé, médecin de Santé publique au Pnlcé, " les moyens pour lutter contre cette maladie sont disponibles, et il faut les populations adhèrent à ce programme afin de la combattre définitivement" a-t-il invité les populations tout en souhaitant l’implication des "chefs religieux, des chefs coutumiers et des autorités administratives dans la lutte contre cette maladie invalidante".

Cette activité de lutte intervient après une "évaluation épidémiologique en 2010 indiquant la résurgence de cette maladie dans la zone pourtant blanchie sur le plan épidémiologique par un programme antérieur de lutte contre l’onchocercose lancé en 1974", expliquent les responsables du Pnlcé.

En 1974, le gouvernement ivoirien, avec l’appui du programme de lutte contre l’onchocercose (OCP ou Onchocerciasis. Control Project), avait axé sa stratégie de lutte sur l’utilisation des insecticides à travers l’épandage aérien et la distribution de l’ivermectine pour combattre l’onchocercose dans 56 zones endémiques sur 80.

Les commentaires sont fermés.