topblog Ivoire blogs

lundi, 03 septembre 2012

Réconciliation : Sénoufos et Peulhs fraternisent à Nondara (Boundiali)

Les communautés Sénoufos et Peulhs de Nondara (Nord, région de la Bagoué), en conflit depuis un mois et demi, ont décidé de taire leurs querelles et de cohabiter en bonne intelligence, grâce aux bons offices du Préfet de la région, N’dri Yao Lazare.image 2.gif


Les Sénoufos, essentiellement cultivateurs, et les Peuhs, éleveurs, sont constamment opposés par des différends, les premiers reprochant à leurs alliés à leurs alliés coutumiers de détruire leurs exploitations agricoles à y faisant promener leur bêtes.


La crise de Nondara, qui vient de connaitre un dénouement heureux, vendredi, tire son origine d’une altercation entre un cultivateur et un jeune éleveur, qui a failli coûter la vie au cultivateur. Un incident qui suscita une poussée de colère généralisée chez les senoufos, dont les jeunes menacèrent de s’en prendre à tous les peuhls ainsi qu’à leurs troupeaux.


Ces derniers, craignant pour leur sécurité, désertèrent par centaines (au moins 360 personnes) le village et se trouvent refuge à Boundiali. Mais de leur côté, les senoufos ne pouvaient plus se rendre dans leurs champs, par peur de subir des représailles de la part de bouviers embusqués dans la broussaille.


Depuis vendredi, les deux communautés se sont engagées à enterrer la hache de guerre et de fraterniser pour une coexistence pacifique. Un engement que le préfet N'Dri Yao de la Bagoué, dont le sol a par ailleurs vient d'être "purifié" du sang versé durant les années écoulé de guerre, à travers à une céréminie de "prières et de purification" tenue le 25 août à Boundiali, à laquelle ont participétoutes les communautés, croyances et confessions réligieuses.

Les commentaires sont fermés.